Infos

Home > Infos > Interview d’Alain Danglade

Interview d’Alain Danglade

Home > Infos > Interview d’Alain Danglade

En novembre 2013, Arkéa Capital Investissement a investi 2,75 millions d’euros dans l’accompagnement d’un LBO majoritaire, mené par Naxicap Partners, sur les groupes thermaux Thermes Adour et Thermes des Arènes situés à Dax.

Arenadour, le nouveau groupe ainsi constitué, devient un acteur de référence du thermalisme. Son Président, Alain Danglade nous livre sa vision du marché et la stratégie de son groupe.Décrivez-nous le Groupe Arenadour dont vous êtes Président ?
J’ai pris en 2006 la direction des Thermes des Arènes qui, avec une fréquentation de l’ordre de 6 000 curistes par an, est le troisième acteur de la ville de Dax, première station thermale de France. Dans le cadre de la cession du Groupe Thermes Adour par la famille Ponteins, nous avons regroupé les deux entreprises au sein d’une même entité, Arenadour, via un LBO majoritaire mené par Naxicap Partners et accompagné par Arkéa Capital Investissement (Arkéa est présent en tant que banque depuis 2006). Le Groupe Thermes Adour est le leader du thermalisme à Dax. Fréquenté par 18 000 curistes par an, il détient en propre 3 sources et exploite 5 établissements thermaux, 7 hôtels, un camping et un centre aqualudique. La création du Groupe Arenadour a pour objectif de mutualiser les moyens des deux groupes, de réaliser des synergies et de générer davantage de valeur. Sur Dax, il est possible d’améliorer à la fois la performance économique et les prestations offertes à nos clients en nous adaptant aux évolutions de la médecine thermale.Justement, comment évolue le marché du thermalisme ?
Sur le plan national, le marché connaît une croissance annuelle de 2,7 % (2013) avec 530 000 curistes. L’allongement de la durée de vie et le désir de bien vieillir soutiennent cette tendance. Le thermalisme est un secteur très réglementé puisque les cures remboursées par la CNAM représentent plus de 90 % de l’activité des centres thermaux. Depuis plusieurs années, la profession travaillait à la reconnaissance du service médical rendu par les cures qui a récemment été démontré par des études scientifiques. De ce fait, la Convention Nationale signée en 2013 confirme la prise en charge des cures par la CNAM jusqu’en 2017.Comment se positionne Arenadour sur ce marché ?
Nous souhaitons nous positionner sur l’accompagnement des douloureux chroniques (dont les fibromyalgiques) et aussi sur les seniors en nous concentrant sur l’essentiel, c’est-à-dire la santé et le bien-être des personnes. Depuis 2006, je me suis entouré de médecins pour développer une offre médicale de qualité et cohérente. Nous ne nous contentons pas du service médical rendu. À mes yeux, l’avenir appartient à la prévention, à l’éducation thérapeutique du patient et à l’éducation à la santé. Les Thermes des Arènes ont ainsi mis en place un programme répondant aux problématiques de la fi bromyalgie (douleurs musculaires chroniques) qui fait aujourd’hui référence auprès des prescripteurs. Nous avons également enrichi notre offre avec des activités complémentaires d’éducation à la santé via différents ateliers : parcours de marche, sophrologie, diététique, groupe de parole… Ces ateliers s’adressent à un public plus large que les seules personnes âgées en visant les personnes soucieuses de prévenir des problèmes tels que les maux de dos ou encore les accompagnants des curistes. A terme, notre objectif est de démontrer l’efficacité de ces programmes (ETP) pour proposer une éventuelle prise en charge partielle par la CNAM.Que vous apporte l’accompagnement d’un partenaire tel qu’Arkéa Capital Investissement ?
Cet accompagnement est très important. Il m’a permis de participer à un montage ambitieux pour entamer une belle aventure. À l’avenir, je pense avoir encore besoin d’eux pour réaliser des opérations de croissance externe qui permettront à Arenadour de consolider sa position sur Dax et de se déployer au niveau national. J’apprécie Arkéa Capital Investissement, une structure à taille humaine qui connaît bien le monde de l’entreprise. Ses équipes n’hésitent pas à venir sur le terrain et comprennent bien les problématiques d’un dirigeant de PME. J’attends beaucoup de leur expertise. 

 Interview d’Alain Danglade, Président du groupe Thermal Arenadour

 

Chiffres clés ARENADOUR
> Date de création : novembre 2013
> CA consolidé 2013 : 27 millions d’euros
> Effectif : 350
> Fréquentation : 24 000 curistes