Infos

Home > Infos > Le Groupe Lyamtech

Le Groupe Lyamtech

Home > Infos > Le Groupe Lyamtech

Arkéa Capital Investissement accompagne le Groupe Lyamtech dans son projet de développement Arkéa Capital Investissement est entré au capital du Groupe Lyamtech pour accompagner son dirigeant, Arnaud Cardinet, dans son projet de développement. Lyamtech a pour ambition de se positionner comme premier acteur national de la podo-orthésie.Le Groupe Lyamtech a été constitué en 2010 par Arnaud Cardinet, ancien entrepreneur dans mes services en informatique, qui a racheté la société Gabilly, basée à Niort puis, en 2011 et 2012, 4 autres sociétés de podo-orthèse dont la société Bourjat, implantée à Lyon.

Le Groupe Lyamtech conçoit et fabrique des chaussures orthopédiques sur-mesure à destination de ses patients. Réalisant un CA consolidé de 5 M d’euros et fort d’une vingtaine de podo-orthésistes, Lyamtech est le leader sur le marché français de la podo-orthésie.« Il nous a semblé intéressant pour plusieurs raisons de venir renforcer les fonds propres de Lyamtech : la qualité du dirigeant et sa capacité à mener à bien son projet de développement, un marché atomisé offrant un vrai potentiel de croissance avec la possibilité pour Lyamtech de le structurer autour de lui pour devenir un acteur de dimension nationale et un interlocuteur privilégié dans le domaine sanitaire » analyse Thomas Trideau, Directeur de Participations, Arkéa Capital Investissement.

Accélérer la croissance interne
Lyamtech a développé un catalogue, unique en France, de 300 modèles couvrant l’ensemble des besoins (homme, femme, enfant, sport…). Cette offre complète et variée transforme la contrainte du patient de porter des chaussures orthopédiques en satisfaction du client, heureux de trouver des chaussures adaptées à sa pathologie mais aussi à ses goûts. Lyamtech a pour objectif de continuer à étoffer son offre produit alors que le lancement, après cinq ans de recherche et développement, du Podoscan, un outil de numérisation du pied, doit optimiser la production grâce à une prise de mesure plus fiable. « Avec le Podoscan, nous opérons une véritable rupture technologique qui doit nous permettre d’atteindre un niveau de précision et de qualité inégalé dans notre métier » commente Arnaud Cardinet, dirigeant de Lyamtech.

Structurer le marché
Le marché de la podo-orthésie est très réglementé. Il connaît toutefois une croissance régulière et constante, porté par des évolutions socio-démographiques (vieillissement de la population, apparition de nouvelles pathologies…) et tarifaires favorables. La fonction première de la chaussure orthopédique est de permettre au patient de retrouver sa mobilité. Elle constitue donc un moyen important de réduire la dépendance et se situe de ce fait au coeur de grands enjeux de santé.
Le marché est actuellement composé de petites sociétés, essentiellement locales. Profitant de sa position de premier acteur du marché, présent sur 40 départements, le Groupe Lyamtech est le mieux placé pour fédérer autour de lui une profession très atomisée.

« Notre objectif à quatre ou cinq ans est de couvrir la totalité du territoire national et de devenir la référence française. Pour cela, nous allons assoir notre développement sur l’innovation et utiliser la numérisation pour atteindre un niveau de maturité élevé dans notre organisation et notre métier » indique Arnaud Cardinet.

Chiffres clés de LYAMTECH
> Date de création : 2010
> CA 2012 : 5 M d’euros
> Effectifs : 95
Actualité : le 31 mai 2013, Arkéa Capital Investissement est entré au capital du Groupe Lyamtech à hauteur de 2 M d’euros.