Infos

Home > Infos > EDIIS-Arkéa, partenaires dans la durée

EDIIS-Arkéa, partenaires dans la durée

Home > Infos > EDIIS-Arkéa, partenaires dans la durée

Arkéa Capital Investissement accompagne depuis sa création le Groupe Ediis, fondé en 2009 par Alain Hippert, leader sur le secteur de la fabrication et de la commercialisation de documents fiduciaires et bancaires.

En 2009, Alain Hippert, Directeur Général du Groupe CPC (Compagnie pour la Communication), rachète à son employeur les activités édition lettres chèques et chéquiers, hébergées dans les sociétés Servichèque et Nadel, qu’ils regroupent, via un LBO, dans une nouvelle entité sous le nom d’Ediis. « Je suis entré en contact avec Arkéa Capital Investissement au moment où je constituais mon tour de table. Depuis, je suis actionnaire majoritaire et Arkéa Capital Investissement m’accompagne, comme actionnaire de référence, par ses conseils sur le haut de bilan et en surveillant sur le marché les opportunités de croissance externe qui pourraient venir renforcer notre stratégie de croissance » explique Alain Hippert, Président d’Ediis. Ediis qui, en 2013, a déjà racheté les activités chèques et titres d’Oberthur Fiduciaire, doublant ainsi son chiffre d’affaires.
Selon Pascal Barré, Directeur Régional chez Arkéa Capital Investissement, « l’accompagnement du Groupe EDIIS illustre parfaitement la capacité de notre structure à s’inscrire dans la durée. Après une période de 3/4 années qui a permis à Alain Hippert de sécuriser l’opération financière liée au rachat de Natel et Servichèque, nous sommes désormais dans une phase d’accélération du développement notamment par la réalisation de croissances externes. Notre horizon et celui d’Alain Hippert convergent parfaitement ».
1er fabricant de chéquiers en France
Ediis est présent sur trois secteurs d’activité. Premier fabricant de chéquiers en France, l’entreprise réalise des produits fiduciaires (chéquiers, lettres chèques…) pour la plupart des banques françaises. Cette activité a encore de l’avenir car la tendance à l’externalisation croissante de la fabrication de ces documents compense l’attrition normale du marché » analyse Alain Hippert. L’entreprise propose également à ses clients – banques, institutionnels et industriels – des solutions clé en main d’éditique ou gestion documentaire : impression, mise sous pli, affranchissement, routage, suivi web… Ediis imprime et organise ainsi l’envoi de quittances de loyer pour des offices HLM. Elle peut également assurer la gestion totale des fichiers de factures d’une entreprise. « Grâce à la massification du courrier, nous faisons bénéficier nos clients de gains sur les coûts d’affranchissement tout en leur permettant de se recentrer sur leur coeur de métier » explique Alain Hippert. Troisième marché investi par Ediis, celui de l’éditique dématérialisée, à savoir la création et le traitement de documents sous forme numérique pour archivage, gestion électronique ou diffusion multicanal. « Dans ce domaine, nous bénéficions de la confiance de 80 banques, dont la Banque de France, un atout important à faire valoir auprès de nos clients en termes de sécurité » avance Alain Hippert qui a par ailleurs investi dans des technologies novatrices de sécurisation.Editique et dématérialisation de documents, deux marchés d’avenir
Le dirigeant a pour ambition de doubler son chiffre d’affaires d’ici 3 ans en renforçant ses parts de marché sur les secteurs à fort potentiel de l’éditique et de la dématérialisation de documents qui devraient alors peser pour 50%, contre 20 % actuellement, dans les résultats d’Ediis. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Alain Hippert cible la clientèle des banques et des PME, grosses facturières. Par ailleurs, il a créé, en 2014, une filiale au Sénégal destinée à consolider son développement en Afrique de l’Ouest.
Chiffres clés d’EDIIS
> Date de création : 25 millions d’euros
> CA 2013 : dans le monde
> Effectifs : 225
> 5 sites de production : Saint-Malo (35), Blois (41), Courseulles/mer (14), Angoulême (16) et Epinal (88)