Infos

Home > Infos > Arkéa Capital Partenaire finance l’ancrage de SERMETA en Bretagne

Arkéa Capital Partenaire finance l’ancrage de SERMETA en Bretagne

Home > Infos > Arkéa Capital Partenaire finance l’ancrage de SERMETA en Bretagne

Retour sous pavillon breton pour Sermeta, le fabricant d’échangeurs pour chaudières gaz à condensation que détenait le fonds américain Carlyle. Joseph Le Mer, fondateur et dirigeant de Sermeta, reprend le contrôle de son groupe, accompagné par Arkéa Capital Partenaire et Bpifrance.

Le pavillon américain ne flotte plus sur le siège social de Sermeta à Morlaix. Créé en 1993 par Joseph Le Mer et Rocco Giannoni, le fabricant d’échangeurs thermiques était contrôlé à 65% par le fonds de pension américain Carlyle depuis 2010. A cette date, le départ à la retraite de Rocco Giannoni avait contraint Joseph Le Mer à rechercher un financier pour acquérir les parts de son associé. Ayant réinvesti à hauteur de 35% dans le capital de Sermeta, le dirigeant fondateur, devenu minoritaire, n’avait plus de garantie sur le maintien de ses 2 sites industriels bretons. «Afin d’assurer la poursuite des innovations et le développement de l’entreprise sur ses sites bretons, je souhaite aujourd’hui accroître ma participation pour redevenir le principal actionnaire du groupe Sermeta» annonçait-il en juin dernier.

Un fort potentiel de croissance et d’innovation
Dans ses usines de Morlaix et de Lannion, Sermeta fabrique chaque année 1,6 million d’échangeurs thermiques (corps de chauffe) en acier inoxydable pour chaudières gaz à condensation. Leader mondial sur ce marché, l’entreprise bretonne équipe la plupart des chaudières à gaz des grandes marques.

De ce fait, elle réalise 98% de ses ventes à l’export, en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. L’industriel morlaisien entend poursuivre le développement de l’entreprise en misant sur ce qui a fait son succès, à savoir une politique d’innovation soutenue. 50 personnes travaillent dans le service R&D qui, selon Joseph Le Mer, doit «continuer à mettre au point des nouvelles générations de produits avec des moyens très automatisés.» Sermeta a développé des échangeurs thermiques permettant de diminuer de plus de 30% les polluants dans l’atmosphère par rapport aux chaudières traditionnelles et de réduire la facture énergétique pour l’utilisateur final. Parmi les toutes dernières innovations : le brûleur BlueJet® et ses hautes performances de combustion ainsi que la porte froide qui réduit de 75% les pertes de chaleur dues à la radiation, toujours dans une optique de haute performance énergétique. Le groupe va également renforcer ses moyens de production en agrandissant le site de Morlaix, pour faire face aux perspectives de croissance significatives, portées par des évolutions, favorables pour Sermeta, des normes environnementales européennes qui vont condamner les appareils énergivores. «On a bouclé un nouvel actionnariat. On repart pour une nouvelle vie» conclut Joseph Le Mer.

Chiffres clés de Sermeta
> Date de création : 1993
> CA 2013 : 186 Millions d’euros
> Effectifs : 600
1,6 million d’échangeurs thermiques produits sur les sites de Morlaix et Lannion