Infos

Home > Infos > Arkéa Capital Investissement fête ses 30 ans

Arkéa Capital Investissement fête ses 30 ans

Home > Infos > Arkéa Capital Investissement fête ses 30 ans
Une cinquantaine de dirigeants accompagnés par Arkéa Capital Investissement se sont réunis en juillet dernier au Palais du Grand Large à Saint-Malo autour de Jean-Pierre Denis, président du Crédit Mutuel Arkéa, pour fêter les 30 ans de la société de Capital Investissement.Retour sur les grandes étapes de l’histoire d’une société fièrement ancrée dans l’économie réelle.« Notre capacité à durer, notre présence solide aux côtés des chefs d’entreprise pour les accompagner dans leurs projets, voici ce que nous fêtons aujourd’hui à travers cet anniversaire, explique Marc Brière, Directeur Général. Le capital investissement, c’est capitaliser sur la confiance dans les hommes et les projets, pour favoriser la croissance et la réussite des entreprises à long terme ».

Du Grand Ouest au territoire national

L’histoire d’Arkéa Capital Investissement commence à la fin de l’année 1982. À l’époque, la structure baptisée Sobrepar (Société Bretonne d’Étude et de Participation) par le Crédit Mutuel de Bretagne accompagne les entreprises régionales avec des tickets de 10 000 à 100 000 Francs. En 1984, la Société a investi 700 000 Francs sur l’année (soit plus de 100 000 euros). Avec une montée en puissance progressive, la société se forge sa propre courbe d’expérience et atteint l’équivalent de 1 M euros d’investissement sur l’année 1990.

Parallèlement, en 1992, le Crédit Mutuel Arkéa élargit son champ d’action géographique au Grand Ouest en créant Synergie Finance. Cette nouvelle structure d’investissement lui permet d’intervenir sur des dossiers et des montants plus importants. En 1998, Synergie Finance conforte cette extension géographique en ouvrant un second bureau à Nantes. En 2011, pour plus de lisibilité, les deux structures du Crédit Mutuel Arkéa consacrées au capital investissement, Sobrepar et Synergie Finance, fusionnent et adoptent une marque commune pour devenir Arkéa Capital Investissement.

La création récente de 2 nouveaux bureaux, à Paris (2010) et à Rennes (2011), permet à l’équipe constituée désormais de 17 collaborateurs – dont 10 Directeurs de Participations- d’investir 30 à 40 M euros par an sur des opérations de 1 à 10 M euros en Capital développement et Capital transmission.

Un métier en pleine cohérence avec le positionnement de banque territoriale du Groupe Crédit Mutuel Arkéa.

Jean-Pierre Denis, Président du Groupe Crédit Mutuel Arkéa, sensible aux enjeux d’accompagnement en fonds propres des entreprises, a honoré de sa présence ce temps d’échanges, en rappelant la fidélité du Groupe auprès des PME.

Lors de cette manifestation, il a dressé le bilan de ces 30 années d’investissements au profit d’entreprises régionales et aussi nationales. Depuis les années 80, Arkéa Capital Investissement et les différents véhicules sous gestion ont investi plus de 330 millions d’euros au capital de plus de 300 entreprises, répondant ainsi à autant de projets de croissance et de renforcement des ambitions des entreprises.

Jean-Pierre Denis a réaffirmé à cette occasion l’enjeu majeur que constitue, pour le Crédit Mutuel Arkéa, le maintien des centres de décision sur ses territoires et le renforcement d’un tissu de PME et d’ETI indépendantes et dynamiques, favorisant l’emploi et l’ensemble des activités économiques régionales.

Une réunion club « spéciale 30 ans » donnant la parole aux chefs d’entreprises

Cette soirée, organisée autour du thème « quels leviers de croissance pour nos entreprises dans une économie atone ? », a permis de mettre en évidence les valeurs clés de cet accompagnement en capital : La confiance dans les hommes, le dialogue, le respect mutuel et l’engagement durable.

Les tables rondes organisées sur les thématiques « Comment accélérer son développement par croissance externe ? » et « Comment se développer à l’international ? », ont constitué le temps fort de cette réunion.

Intérrogés, Mohed Altrad (Groupe Altrad), Benoît Arnaud (Groupe Arnaud), Gilles Benhamou (Asteel Flash Group), Daniel Caille (Vivalto Santé), Daniel Galas (CERP Bretagne Nord) et Pascal Piriou (Groupe Piriou), ont fait part de leurs expériences.

Ils ont ainsi relaté comment ces leviers de croissance participent à leur développement, tout en rappelant l’apport bénéfique d’un investisseur financier pour leur mise en oeuvre.

Sans masquer les difficultés, ces chefs d’entreprises ont exprimé avec enthousiasme la capacité des PME et des ETI à conquérir de nouveaux territoires, en s’appuyant sur des managers impliqués et des actionnaires actifs.

Un message anti-morosité illustrant bien l’esprit conquérant des dirigeants de PME présents dans la Cité Corsaire.